Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au Fil des Pages

Au Fil des Pages

De la lecture au fil des jours...

Monstres en séries

Chimère — — Amandine PriéJoël Bassagetessaislitterature francophone
Monstres en séries

 

De quoi ça parle ?

De monstres et de séries télé. Je suis super explicite aujourd’hui.

Pourquoi ce livre ?

Il était dans ma lettre au Père Noël car le thème me plaisait et je l’ai donc trouvé sous mon sapin.

Est-ce que c’est bien ?

Lu d’une traite et avec enthousiasme. Du fantôme au zombie en passant par le vampire, le loup-garou, les créatures mythologiques, les robots, les extraterrestres, et même le monstre à visage humain, rien n’est oublié de leurs évolutions et la façon dont ils sont représentés dans les fictions télévisées. J’aime d’autant cette lecture, qu’il y a quasiment une référence à Buffy environ tous les chapitres. Tant et si bien, que j’ai été tentée pendant toute ma lecture de me jeter sur mon intégrale de la série pour me faire un marathon intensif. Je me suis retenue mais ce fut difficile. Agrémenté d’iconographies en rapport accompagnées de légendes souvent marrantes, (j’aime beaucoup la réflexion posée sur cette photo du livre Hamlet de Shakespeare traduit en Klingon) ce livre est comme d’habitude dans cette collection des éditions Les Moutons Electriques à la fois un bel objet et un texte vraiment intéressant et instructif donnant matière à réflexion en tout cas. A tenter si vous êtes sériephiles.

Un extrait ?

Les monstres ne vivent plus au fond d’un placard dans une chambre d’enfant. S’ils ont depuis longtemps investi les studios d’Hollywood, ils n’ont pas pour autant déserté nos foyers : depuis l’avènement de la télévision commerciale, au milieu du siècle dernier, ces créatures de tout poil squattent le petit écran et suscitent des réactions contradictoires mais rarement indifférentes. Car le monstre est avant tout cet être qui s’écarte de la « norme », qui fait rire ou nous inquiète, qui nous fascine et nous terrorise, menace l’humanité, révèle sa fragilité. Le monstre nous fait homme et trimballe avec lui son propre regard sur nos contradictions, nos erreurs et nos zones d’ombre, nous poussant à redéfinir sans cesse ce qui finalement nous distingue de lui.

Créatures ! Les monstres des séries télé - Amandine Prié, Joël Bassaget

Quelle note ?

4/5

Commenter cet article